Comment faire évoluer le financement public des partis politiques ?

Il faut en finir avec la condition de 50 candidats obtenant au moins 1 % pour obtenir des financements publics.

En effet, présenter 50 candidats obtenant 1 % des voix a un coût très réduit au niveau national.

Ce seuil conduit à un éclatement des candidatures par des micro-partis, uniquement pour des raisons budgétaires.

La seule condition à maintenir est celle des remboursements de frais de campagne, avec le seuil actuel : au moins 5% des suffrages exprimés au premier tour.

A terme, la proposition à retenir, qui s’inscrit dans le cadre de la mise en place de la proportionnel, est la suivante :

  • baser le financement public sur ces résultats à la proportionnel, avec un seuil de 5 %

Une solution plus modérée pourrait être de transformer le seuil des 50 candidatures, mais en conservant la règle des 5 % : 50 candidats avec 5 % des voix exprimées.

 

 

Publicités

A propos Benoit Bloissere

Mon compte twitter : https://twitter.com/ben_economics
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s