Pour une primaire à gauche ? La pire des idées…

Ainsi, des personnalités, comme Thomas Piketty, Daniel Cohn-Bendit ou Yannick Jadot appellent à une primaire à Gauche.

Comme expliqué sur le blog Partageons mon avis, cette primaire dont l’objectif est de dégager François Hollande est une belle connerie politique. Pour ne citer que deux arguments : l’organisation des primaires serait ubuesque et les signataires oublient que 62% des sympathisants de gauche font encore confiance à François Hollande. 

Le seul cas où une primaire se justifierait serait que le premier concerné, François Hollande, en soit à l’initiative et avec un objectif simple : éviter les candidatures dissidentes pour s’assurer d’une présence au second tour.
Dans ce cas, cela serait un outil pour faire vivre le débat à Gauche avant le premier tour, puis permettre un rassemblement et assurer une présence au second tour. Cette solution pourrait s’appliquer dans les circonscriptions avec un FN fort et où la présence de la Gauche n’est pas certaine au second tour.

En plus d’être une connerie politique, cette initiative est déjà un échec : cet appel, pourtant relayé par le journal Libération et plusieurs médiaux, n’obtient que 21 712 signatures. Ainsi, cette pétition ne dépasse absolument pas le champ politique.

Mais, c’est surtout une faute démocratique. En effet, « il y a fort à craindre que la grande primaire de la gauche ne soit que la poursuite de la politique oligarchique par d’autres moyens. »

L’enjeu est d’inventer la démocratie de demain.

Une première étape est mise en place par ce gouvernement avec les consultations citoyennes sur les projets de loi. La consultation sur le projet de loi « numérique » est finalisée. Une autre consultation sur le projet de loi « biodiversité » est en cours, jusqu’au 18 janvier 2016.

Cependant, il reste encore tant d’outils à inventer, à tester ou à étudier : démocratie par tirage au sort, changement des pratiques pour permettre à tous de contribuer aux contrôles démocratiques ou nouvelles règles de gouvernance pour les partis politiques.

Débattre d’une autre primaire, c’est non seulement inutile, c’est contre-productif face à ces vrais enjeux.

Publicités

A propos Benoit Bloissere

Mon compte twitter : https://twitter.com/ben_economics
Cet article a été publié dans Gauche, politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s