Une connerie permet-elle de corriger une bêtise ?

Le thème de la déchéance de la nationalité pour 5 terroristes binationaux ne valait pas un tel débat et une telle bordélisation politique.

Pour se sortir de ce merdier politique, il a été évoqué l’idée de l’appliquer à tous. Dans ce cas, on passerait d’une bêtise à une monstrueuse connerie : prendre le risque de jouer avec les traités internationaux, qui interdisent de créer des apatrides !

Les traités internationaux doivent être respectés, dans l’esprit et dans la lettre. Car, sinon, c’est l’accord de la COP21 qui perdrait de la valeur.

M. Hollande, vous avez fait une bêtise. Ne faites pas une connerie pour la corriger.

De nombreuses voix au PS tracent une voie pour s’en sortir avec une proposition qui conserve l’enjeu symbolique de rejeter les terroristes du « Nous », de les sortir du commun : la peine de l’indignité nationale.

Elle est défendue ici par Jean-Pierre Sueur. Son blog contient des documents de 1944 expliquant cette mesure qui avait été appliquée aux collaborateurs.

Dans le même sens, Marc Augé défend une peine de la déchéance de la citoyenneté Française et, non, de la nationalité Française.

Sans être choqué par la proposition actuelle de déchéance de la nationalité pour les terroristes binationaux, je ne peux que préférer ces propositions de déchéance de la citoyenneté.

Publicités

A propos Benoit Bloissere

Mon compte twitter : https://twitter.com/ben_economics
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s