La Gauche est folle

Ainsi, une partie de la Gauche est folle : elle débat sans fin d’une mesure qui va toucher, symboliquement, 5 personnes par an.

Mais, qu’une partie de la Gauche soit folle n’est pas une surprise.

Dans le même temps, la droite qui a souhaité la mesure se garde bien de soutenir le Président. Mais, que la Droite soit d’une mauvaise foi absolue n’est pas une surprise.

Mais, le problème de la Gauche ne tient pas seulement dans sa folie et sa capacité à se diviser. Elle tient, également, dans son aspect totalement hors-sol.

Car, aujourd’hui, l’enjeu n’est pas la déchéance de la nationalité, c’est ce qui se passe en Corse. Des pompiers attaqués, des quartiers avec une forte proportion de populations d’origine immigrés, un terreau identitaire raciste.
Tout est réuni pour que l’on passe d’une situation de « sentiment d’insécurité culturelle » à une situation « d’insécurité issue des différences culturelles. » Cela s’appelle la guerre civile.

Car, aujourd’hui, l’enjeu n’est pas la déchéance de la nationalité, c’est une Police qui craque, ne se contrôle plus et se croit tout permis, à l’image de ce qui se passe à Pantin.

Car, aujourd’hui, l’enjeu n’est pas la déchéance de la nationalité, c’est une justice qui ne fonctionne pas. De ce point de vue, Taubira est en échec absolu : sa réforme de la justice n’avance pas. Mme. Taubira, M. Valls, mettez-vous d’accord et accélérez sur la réforme de la justice !

Mais, pendant ce temps, la Gauche débat d’une mesure symbolique.

Une certaine Gauche est coupée des réalités.

Juste pour revenir au sujet de la déchéance de la nationalité, que dit Rousseau dans le contrat social (Page 32) ?

D’ailleurs, tout malfaiteur, attaquant le droit social, devient par ses forfaits rebelle et traître à la patrie; il cesse d’en être membre en violant ses lois, et même il lui fait la guerre. Alors la conservation de l’État est incompatible avec la sienne; il faut qu’un des deux périsse; et quand on fait mourir le coupable, c’est moins comme citoyen que comme ennemi. Les procédures, le jugement, sont les preuves et la déclaration qu’il a rompu le traité social, et par conséquent qu’il n’est plus membre de l’État. Or, comme il s’est reconnu tel, tout au moins par son séjour, il en doit être retranché par l’exil comme infracteur du pacte, ou par la mort comme ennemi public; car un tel ennemi n’est pas une personne morale, c’est un homme; et c’est alors que le droit de la guerre est de tuer le vaincu.
Ainsi, qu’il y ait une forme de mort symbolique par la déchéance de la nationalité apparaît nécessaire.
Mais, comme les traités internationaux interdisent de créer des « apatrides », il est – évidemment – nécessaire d’y mettre une condition.
Moi, qui pensait que Rousseau était une inspiration pour la Gauche de la Gauche. Celle-ci aurait-elle oublié de le relire ? La Gauche est coupée des réalités, mais aussi de ses fondements théoriques !
Et, après, on s’étonne que le FN soit, parmi les votants, le premier parti des ouvriers, employés et jeunes…

 

 

 

 

Publicités

A propos Benoit Bloissere

Mon compte twitter : https://twitter.com/ben_economics
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s