« Le pire n’est pas toujours sûr »

laurent-fabius-cop21_pics_345x225

« C’est un petit marteau, mais je pense qu’il peut faire de grandes choses »

Ainsi, le COP21 a débouché sur un accord.

« Je n’entends pas d’objection, l’accord de Paris pour le climat est adopté ».
« C’est un petit marteau, mais je pense qu’il peut faire de grandes choses ».

Deux phrases qui entraînent une salve d’applaudissements, lors de la pleinière du 12 décembre.

L’objectif est de limiter le réchauffement climatique à 2°. Il est contraignant, il contient des mécanismes de révision des engagements.

Il s’agit d’un compromis, il est évidemment imparfait. En effet, « le compromis implique par nature de renoncer à ce qui est idéal pour chacun »

Mais, ce texte a réussi le tour de force d’obtenir l’approbation de 196 états, pour changer de paradigme. Sans aucun doute, il s’agit d’un succès pour la diplomatie française.

Alors, oui, le pire n’est pas toujours sûr. Il arrive, parfois, qu’ensemble, l’Homme se rassemble et décide ensemble pour éviter le pire.

 

 

 

 

Publicités

A propos Benoit Bloissere

Mon compte twitter : https://twitter.com/ben_economics
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour « Le pire n’est pas toujours sûr »

  1. PIERROT13 dit :

    La photo d’un moment de bonheur intense et partage. Tout en discrétion mais pas renfermé. Merci pour ce moment.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s