Verbatim des contributions du Parti socialiste….

Ces phrases sont issues des contributions générales du Parti Socialiste en vue du congrès de Poitiers.

Elles sont sélectionnées assez aléatoirement avec la contrainte suivante : il s’agit uniquement de phrases de début de paragraphe.

L’invention d’un nouveau modèle de développement, de production et de consommation, est un enjeu politique prioritaire pour la gauche.

Nous proposons un renforcement exceptionnel des services de renseignement pour lutter contre toutes les formes de délinquances

La France est la première surface littorale européenne.

Les impératifs de santés publiques et les impératifs écologiques nous imposent de revoir le modèle alimentaire de la France qui doit produire une alimentation saine et respectueuse de l’environnement.

En réponse à l’atomisation de notre société et face à cette défiance, la gauche se doit de porter l’espérance.

Nous sommes les héritiers d’une histoire riche, au long de laquelle notre parti a su adapter notre doctrine aux réalités de la société de son temps, sans jamais se renier.

Il nous faut penser la fin de la croissance et ses conséquences, non pour revenir à la flamme vacillante de la bougie, mais pour nous éclairer à la lumière du partage.

Nous ajoutons la diversité, enfin, comme quatrième pilier de la devise républicaine : la force d’une nation repose sur sa mixité sociale et culturelle, ainsi que sur son ouverture au monde extérieur et aux innovations.

La meilleure manière de lutter contre le chômage, c’est la formation professionnelle.

L’unité de la république est menacée par la marginalisation de certains quartiers urbains et l’abandon de zones rurales.

Au début de l’élaboration de toute nouvelle directive par la commission, le Parlement français devra être consulté et donné au gouvernement une position claire de négociation s’il estime que la directive peut être de nature à remettre en question certaine règle françaises, certains droits français à mettre en danger certains secteurs de notre économie.

Pour que la transition écologique soit porteuse d’emplois, elle doit s’accompagner d’une structuration des filières industrielles françaises correspondant.

Plus généralement, notre parti doit clarifier sa position sur l’Europe.

Proposition 38 : instaurer un seuil de pauvreté écologique à partir duquel de nouveaux types de minima sociaux seraient institué.

Warren Buffet explique que son taux d’imposition par l’État fédéral représentait 17,4 % de ses revenus imposables en 2010, alors que celui des 20 personnes travaillant à son bureau était compris entre 33 et 41 pour cent.

Moi socialiste, j’aime la politique quand elle s’exerce sans tabous, qu’elle est loin des conformismes, quand elle bouscule, quand elle dérange sur le fond et sur la forme, qu’elle nous invite au mouvement et au changement.

Être éco-socialistes, c’est donc « oxygéner » notre démocratie afin d’inclure plus largement les citoyens dans la décision, d’inventer de nouvelles formes de délibération, de garantir la participation de tous.

Pour nous, socialiste, il n’y a pas d’humanité libre sans individus libérés des inégalités de situation, de revenus, de destins, mais aussi des inégalités liées aux savoirs, au genre, à l’emploi.

Je peux me permettre un propos lyrique ? Regarde la Grèce, quand la gauche s’affaisse, pour le peuple tout baisse.

Nous souhaitons également que la future réforme territoriale soit claire pour nos concitoyens.

Ainsi, différents thèmes sont abordés, uniquement dans ces courts extraits : Ecologie, Inégalités, Industrie, République, Europe, Territoires, chômage, partage du temps de travail, formations professionnelles ou Sécurité.

Avec une question supplémentaire : qu’est-ce qu’être socialiste ? Comment l’être ?

Mais, ces contributions, au-delà des constats nécessaires et d’une explication de la crise, apportent-elles vraiment des solutions ?

Pire, qui lira ces 384 pages, alors que ce simple verbatim aborde déjà les questions clés, sujets déjà connus dans la déclaration de principe du Parti socialiste ?

Publicités

A propos Benoit Bloissere

Mon compte twitter : https://twitter.com/ben_economics
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s