le pétrole à son plus bas niveau : contre la Russie, pour la croissance ou contre Daesh ?

les prix du pétrole atteint un plancher : moins de 50 dollars.

La première hypothèse est de dire qu’il s’agit, via une pression des Etats-Unis sur les producteurs, de peser sur l’économie russe dans le cadre du conflit en Ukraine.

Dans une autre hypothèse, l’intervention américaine n’y jouerait qu’un rôle bien plus marginal.

Daesh se finance via le pétrole. En diminuant le prix du pétrole, sa manne financière se réduit d’autant. Avec les frappes aériennes, Daesh est sur le déclin.

Or, l’Arabie Saoudite est en guerre contre Daesh. L’Arabie Saoudite peut donc essayer de baisser les prix du pétrole au maximum pour fragiliser Daesh.

Si, en plus, ça permet de mettre en difficulté l’Iran, c’est bonus pour l’Arabie Saoudite. En effet, les relations entre Iran et Arabie Saoudite sont loin d’être apaisées.

Difficile de démêler les principaux facteurs dans ce billard à 15 bandes des relations internationales…

Publicités

A propos Benoit Bloissere

Mon compte twitter : https://twitter.com/ben_economics
Cet article, publié dans international, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s