L’élection à l’UMP ? Une leçon pour le Parti Socialiste

Histoire de régler ce point, de ne pas me faire accuser de chercher de fausses excuses et de pouvoir passer à l’analyse, je dois quelques bières suite à mon pari raté que Bruno Lemaire gagnerait la primaire à l’UMP.

Ma mauvaise prédiction vient d’une erreur sur la composition des soutiens à Sarkozy. Environ 65 % des sympathisants UMP préfèrent Sarkozy pour 2017 : il ne s’agissait pas de 40 % de fans inconditionnels et de 25 % de « plutôt pour », qui auraient pu être influencé et voté Bruno Lemaire dans la dernière ligne droite. Ces 65 % sont des fans absolus.

Néanmoins, Bruno Lemaire a réussi un vrai pari : mobiliser derrière son nom les antisarkozystes, excepté les libéraux opposés aux mariages pour tous. Ces derniers ont votés pour Mariton.

Cette élection avait un vrai enjeu. Le niveau élevé de l’abstention est un mystère de ce scrutin. Que plus de 40 % des électeurs, plutôt bien impliqués, bien renseignés, bien politisés ne participent pas à une étape essentielle du choix du, peut-être, futur président est plus qu’étonnant. C’est l’autre raison de mon erreur de prédiction, Bruno Lemaire n’est pas allé chercher ses électeurs, pourtant adhérents UMP, qui ne se sont pas donné la peine d’aller voter.

Pour l’avenir, Sarkozy reste grandement majoritaire parmi les sympathisants de l’UMP et peut espérer environ la moitié des soutiens de droite lors d’une primaire. Mais son score auprès des seuls militants UMP ne lui permet pas tuer la concurrence dès aujourd’hui. Il reste, donc, battable. Comme le précise Le Figaro, le score de 65 % correspond au niveau « encore du travail » pour Sarkozy.

Si les Juppé, Fillon, Lemaire et autres antisarkozystes de droite veulent le battre lors des primaires, la première condition sera de ne pas trop se diviser, voir de s’allier. Mais, le défi est de taille pour cette droite antisarkozyste : derrière quel champion ? Bruno Lemaire, fort de ces 30 %, qui va continuer de faire campagne ou derrière Alain Juppé avec sa popularité retrouvée ? François Fillon va, également, essayer de donner de la voix et il a commencé assez rapidement : « L’Union n’est pas la soumission ». La droite antisarkozyste va se battre entre elle… Ensuite, le débat contre Sarkozy fera rage… La fameuse série #umppopcorn va encore nous occuper un peu.

Dans le même temps, Bayrou ressort les crocs contre la Droite, alors qu’il était passé en mode Hollande-Bashing pendant deux ans. Une partie de la gauche pourrait resserrer les rangs derrière Hollande, sur le mode « Au secours, Sarkozy revient ». Le ciel pourrait, très légèrement, se dégager pour Hollande et il pourrait, même, retenter de tendre la main au Modem. Evidemment, ce dernier s’empressera de dire non. Cette fois, je ne parie pas de bière sur cette hypothèse, je ne me ferai pas avoir deux fois.

Bref, la première conclusion de cette élection est que l’avenir n’est pas clair du tout à droite et au centre.

L’UMP a réussi un vrai succès d’organisation et de démocratie. On peut, certes, nuancer en critiquant les loupés limités de cette élection. Il n’empêche que les résultats ont été donnés à peine 30 minutes après le scrutin. Sur cette élection, l’UMP aura prouvé sa capacité de réforme et de changement au profit de plus de démocratie, après le raté complet du match Copé/Fillon.

Ce week-end a également été marqué par le congrès du Front National. Les militants y ont élu le présidente, mais également les membres du Bureau exécutif.

Bref, la deuxième conclusion, c’est que le Parti socialiste est renvoyé dans ses cordes du point de vue du fonctionnement démocratique, lui qui va voter dans 3 jours pour un texte sur les états généraux, avec une abstention qui risque d’atteindre des records.
Le congrès PS, annoncé pour juin 2015, va également passer pour un modèle de fonctionnement non-démocratique à côté des congrès du FN et de l’élection de l’UMP. Un comble ! La démocratie au Parti socialiste, c’est pour quand ?

Sources :

Environ 65 % de soutiens à Sarkozy pour 2017 parmi les sympathisants de l’UMP
http://www.lefigaro.fr/politique/2014/03/16/01002-20140316ARTFIG00163–droite-sarkozy-reste-le-champion-pour-2017.php

Seulement 58 % de participations
http://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/0203977484031-election-de-sarkozy-a-lump-pas-de-cheque-en-blanc-selon-apparu-1069623.php

Sarkozy très légèrement devant Juppé pour les sympathisants de droit
http://www.leparisien.fr/politique/sondage-pour-les-sympathisants-de-droite-sarkozy-mieux-place-que-juppe-pour-2017-30-11-2014-4333513.php

Bayrou attaque Sarkozy, donc l’UMP
http://www.lepoint.fr/politique/bayrou-la-strategie-de-sarkozy-attiser-les-conflits-au-sein-de-l-ump-28-11-2014-1885290_20.php

Encore du travail pour Sarkozy
http://www.lefigaro.fr/politique/2014/11/28/01002-20141128ARTFIG00424-ump-les-vrais-enjeux-de-la-bataille.php

A droite, le match est plié, Sarkozy va perdre (ou pas… Pari perdu).
https://economieeteurope.wordpress.com/2014/11/23/a-droite-le-match-est-plie-sarkozy-va-perdre/

Publicités

A propos Benoit Bloissere

Mon compte twitter : https://twitter.com/ben_economics
Cet article, publié dans Droite, politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s