Les conseillers idiots

Ou encore une autre preuve que : « François Hollande n’a qu’un seul défautc’est son entourage ».

Selon un article de Liberation, les conseillers du Président souhaitaient que l’émission de TF1 permette de renouer le lien avec les Français, de faire le bilan du mi-mandat, d’annoncer le programme de réformes à venir, et, enfin, d’envoyer un message politique de rassemblement à sa majorité.

Dans une émission de télévision, on ne peut faire passer que 2 ou 3 messages avec un ou deux objectifs. Ainsi, ces 4 objectifs n’ont, évidemment, pas été atteints. Une analyse simple considère, donc, que cette émission est un échec.

C’est pourtant loin d’être le cas. En effet, si l’on regarde les 4 objectifs, on observe que 2 sont parfaitement inutiles à ce stade, un autre est fortement à mettre en doute. Il n’y en qu’un qui était nécessaire et qui a été atteint. Un objectif atteint, et cela devient donc une émission, presque, réussie.

Pourquoi envoyer un message politique de rassemblement ? Tout message sera inaudible, les opposants de Gauche veulent des actes, des réformes. Ainsi, la loi sur la transition énergétique est une réforme, qui permet le rassemblement auprès des écologistes et vaut mieux que tous les discours présidentiels.

Mais pour la Gauche de la Gauche, comment annoncer la fin de la diminution des déficits, la confrontation avec Bruxelles ou avec l’Allemagne ? Cette confrontation n’a pas été effectuée en début de mandat, elle ne sera pas effectuée fin 2014 alors que la France est toujours en situation de fragilité par rapport à ses engagements européens.

Faire le bilan à mi-mandat ?  Hollande pouvait l’assumer, dire que des efforts ont été relativement bien répartis. Il l’a fait. Le chiffre des 20 % des foyers les plus aisés qui ont payés 75 % des hausses d’impôts a été annoncé. Que pouvait-il faire de plus ? Rien. Cet objectif était inatteignable. Vous, l’imaginez faire le bilan suivant : « oui, alors, mon bilan, c’est un chômage qui continue de progresser légèrement, alors que j’avais annoncé une inversion de la courbe ? ». Les Français veulent des résultats et, non, des réformes.
Par exemple, le non-cumul des mandats en 2017 est une réforme, mais n’est pas encore un résultat. François Hollande ne peut, donc, pas encore, s’en prévaloir.

Annoncer le programme de réformes pour les 3 ans qui viennent ? Oui et non. Rentrer dans les détails, c’est lui faire des reproches si les réformes ne vont pas aussi loin qu’annoncées. Rentrer dans les détails, c’est faire l’inverse de sa méthode de négociation. Rentrer dans les détails, c’est faire dans l’hyperprésidence.

Mais ne pas annoncer les grandes lignes, au-delà de ce qui a déjà été dit (pacte de responsabilité, réforme territoriale, réforme de la négociation), c’est ne pas donner d’histoire sur les 3 dernières années de son mandat. Ainsi, sur ce point, il aurait pu ou du aller plus loin.

Mais, en même temps, pourquoi annoncer des réformes, alors qu’on a perdu toute crédibilité dans l’opinion ? Elles ne seront pas entendues. Il promet de faire une réforme institutionnelle. Mais, oui, bien évidemment et « la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d’alu ».

Son annonce que les impôts n’augmenteront plus, excepté les mesures prises dans le cadre du projet de budget actuel, est déjà mis en doute.

Cette perte de crédibilité a de très bonnes raisons et est structurelle : augmenter la TVA alors qu’on l’avait condamné dans l’opposition, ne pas faire la grande réforme fiscale annoncée, avoir échoué dans l’annonce de l’inversion de la courbe du chômage, ne pas avoir fait la grande réforme bancaire. Tout cela empêche Hollande d’avoir, à court terme, une quelconque crédibilité sur les réformes à annoncer. Pourquoi annoncer de nouvelles réformes, alors que la réforme territoriale est encore en débat ?

Toutes les bonnes réformes futures (et passées), au niveau Français ou Européens, sont rendues inaudibles : « oui, mais il n’a pas fait ce qu’il avait dit ». Donc, pourquoi les annoncer à ce stade ? On l’accuserait de faire un écran de fumée.

Renouer avec les Français ? Clairement, s’il devait y avoir un objectif unique, cela devait être celui-là : l’affaire des « sans-dents », la vision d’un homme qui ne pense qu’a ses histoires de fesses, celle d’un homme transparent qui ne prend pas de décisions. Clairement, sur ces points, il y avait le feu à la maison, y compris parmi les sympathisants socialistes. Sur cet aspect des choses, François Hollande semble avoir atteint son objectif auprès de l’électorat de centre-gauche.

Mais des phrases fortes ont montré que le Président visait un deuxième objectif : rappeler sa capacité à être un président qui réforme pour redresser la France, tout en améliorant la situation des plus précaires. Pari tenté avec les phrases suivantes :  «Jusqu’au bout, vous m’entendez, jusqu’au bout je réformerai mon pays. », « Au bout des cinq ans, je veux pouvoir me regarder dans une glace…», « je l’ai décidé ».

Ainsi, dans le cadre de ces deux objectifs (empathie et image de président qui réforme), le Président a fait passer 3 messages.

Y a-t-il un président à la tête de l’Etat ? La réponse est « oui ».

Ce président est-il un réformateur ? La réponse est « oui ».

Ce président connaît-il les difficultés de la France, celles des Français les plus en difficulté et celles des entrepreneurs ? La réponse est « oui ».

Voilà, le triple message qu’a fait passer le Président. Insuffisant pour regagner la confiance de la gauche de la gauche, du centre et de la droite. Mais suffisant pour regagner quelques points parmi les sympathisants socialistes.

On peut considérer qu’il s’agit de la première étape nécessaire avant de regagner un soutien plus large de l’opinion.

PS : Tiens, après Ecomouv, encore une connerie à près d’un milliard d’euro de Sarkozy que Hollande doit gérer « Paris et Moscou ont conclu un contrat en 2011, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, prévoyant la livraison de deux porte-hélicoptères Mistral à la Russie pour un montant d’environ 1,2 milliard d’euros. »

Sources :

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1273395-francois-hollande-sur-tf1-sincere-mais-pas-credible-il-a-le-syndrome-du-bon-eleve.html

http://www.liberation.fr/politiques/2014/11/14/et-si-hollande-avait-finalement-reussi-son-emission-sur-tf1_1142822

Sur le porte-hélicoptères Mistral
http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKCN0IY11D20141114

Publicités

A propos Benoit Bloissere

Mon compte twitter : https://twitter.com/ben_economics
Cet article, publié dans média, politique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les conseillers idiots

  1. Nicolas dit :

    On pourrait refiler les portiques d’Ecomouv aux Russes, en dédommagement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s