Contre la dictature de l’émotion

Le conflit entre la Droite Israélienne et le Hamas tue. Plus de 1000 morts ces dernières semaines. L’arrêt des frappes Israéliennes et la fin de la colonisation sont des nécessités absolues pour envisager une fin du conflit. C’est la seule condition pour que les modérés du Fatah l’emportent sur les extrémistes du Hamas.

Voilà, tout autre position sur n’est que de l’émotion pure : « Israël assassin », « Hamas terroriste », « Nazisioniste », « le Hamas, seul responsable du conflit », « il appartient au gouvernement Israélien de prendre toutes les mesures pour protéger sa population face aux menaces ». Tout cela n’est que de la colère, du simplisme, très mauvaise conseillère en politique. Cela est totalement contradictoire avec de la diplomatie.

Pendant ce temps, le manque d’eau potable tue plus de 500 enfants par jour.

Le virus Ebola a déjà tué près de 500 personnes en Afrique en 2014.

La guerre civile a eu pour conséquence 120 000 morts en Syrie.

Mais personne n’en parle. Personne n’agit.

Trop rationnel comme sujet ?

En fait, il semble que ce qui intéresse n’est pas tant « qui est tué ? », mais « qui tue ? ».

Un Arabe tué n’intéresse pas.
Un Arabe tué par un autre Arabe n’intéresse pas.
Mais un Arabe tué par un Israélien intéresse.

Un Ukrainien tué n’intéresse pas.
Un Ukrainien tué par un autre Ukrainien n’intéresse pas.
Mais un Ukrainien tué par un Russe intéresse.

Une personne qui se suicide n’intéresse pas.

Un Homme qui tue sa femme et ses enfants, ah ça par contre, ça passionne, ça interesse ! BFM télé et Itéle sont sur les rangs.

On est dans l’émotion pure. Mais la mauvaise émotion : la vengeance. Pas la bonne émotion, celle de l’empathie, celle du Pardon, celle du don.

L’émotion est vraiment mauvaise conseillère… Mais l’émotion de la colère est la pire.

Cette émotion conduit à condamner les actions pour limiter certaines causes fortes de mortalité.

On envisage de réduire la vitesse sur les routes pour réduire la mortalité routière (3 000 morts) et de mettre en place des contrôles médicaux pour les personnes très âgées ? Scandale !

On augmente le prix des cigarettes ? Scandale !

On veut mettre en place une taxe carbone pour réduire les émissions de C02 et autres causes de pollution ? Scandale !

L’émotion est vraiment mauvaise conseillère et pourrit le débat politique…

le Blogueur Jegoun parle de la « nullité ambiante » : http://www.jegoun.net/2014/07/nullite-ambiante.html

La primauté de l’émotion est, évidemment, l’une des causes de cette « nullité ambiante ».

 

Publicités

A propos Benoit Bloissere

Mon compte twitter : https://twitter.com/ben_economics
Cet article a été publié dans média, politique, Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Contre la dictature de l’émotion

  1. Nicolas dit :

    Excellentes références documentaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s