Faut-il privilégier le court terme ou, pour une fois, le temps long ?

Selon Pierre-Alain Muet, « Pour les deux tiers des entreprises françaises, le problème ce n’est pas la compétitivité, c’est l’effondrement de la demande, consécutif aux trois années de crises que nous avons vécues en Europe. ». 

Il a raison. La faiblesse de la consommation, la stabilité des dépenses publiques et les évolutions réduites de croissance chez nos voisins limitent la consommation et donc la croissance, selon un mécanisme keynésien habituel.

Mais cette phrase montre aussi que Pierre-Alain Muet (l’un des « frondeurs ») s’inquiète de la croissance à court terme. Il parle, en effet, des difficultés conjoncturelles liées à une sortie de crise.

A l’inverse, François Hollande met en place des mesures pour traiter de la croissance à horizon 3, 10 ans. Lorsque François Hollande dit «Ma priorité, je l’ai dit, c’est l’emploi, mais mon cap, c’est la croissance, c’est la production nationale ». Il dit tout (mais comme souvent dans l’implicite). En effet, lorsqu’on parle de cap, on donne un horizon dans un temps long.

La difficulté de la France est qu’effectivement, il est nécessaire de jouer sur les deux tableaux. En effet, Xavier Ragot, président de l’OFCE, explique que « notre pays a des problèmes de demande conjoncturels et des problèmes d’offre structurels ». C’est tout le défi de François Hollande que de résoudre ces problèmes contradictoires sans mettre 3 millions de personnes dans la rue. Or il n’est pas aidé : Entre certains syndicats qui ne jouent pas le jeu et un patronat « guère enclin aux compromis sociaux » (Jean-Marie Pernot, spécialiste du paritarisme dans Le Monde du dimanche 6 et lundi 7 juillet).

Sa solution ? Un pacte de responsabilité avec une diminution du coût du travail pour résoudre le problème d’offre à long terme avec des investissements supplémentaires dans certaines branches comme contrepartie. Ces investissements seront un outil de relance à court terme…

Sources :
http://www.la-croix.com/Actualite/France/Francois-Hollande-insiste-sur-l-emploi-et-la-croissance-2013-03-28-926425
http://www.marianne.net/Pierre-Alain-Muet-parce-qu-Hollande-a-change-la-nature-du-quinquennat_a239588.html

Publicités

A propos Benoit Bloissere

Mon compte twitter : https://twitter.com/ben_economics
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Faut-il privilégier le court terme ou, pour une fois, le temps long ?

  1. Nicolas dit :

    Il a raison. Mais c’est dommage qu’il ne le dise pas plus franchement (et nous non plus d’ailleurs). (D’ailleurs ? Je le dis de plus en plus quand je suis sur la défensive).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s