Les inégalités : cause de tous les maux ?

Stiglitz a sorti un livre récemment, qui vient tout juste de sortir en édition de poche : « le prix de l’inégalité ».

Sa thèse première : la crise vient des inégalités.

Par exemple, la stagnation des revenus des classes populaires et moyennes aux USA a entraîné leur besoin de s’endetter pour acquérir de nouveaux besoins de consommations et de logement. Cet endettement a été fait en crédits pourris (les fameux subprimes).

C’est un exemple parmi tant d’autres et qui est cohérent avec la thèse de beaucoup d’autres économistes. C’est Piketty qui démontre que les inégalités n’ont jamais été aussi fortes qu’avant la première guerre mondiale.

Sur la crise environnementale, c’est également la thèse de Hervé Kempf dans son livre « comment les riches détruisent la planete », résumé dans un article du Monde Diplomatique.

« Que se passe-t-il dans une société très inégalitaire ? Elle génère un gaspillage énorme, parce que la dilapidation matérielle de l’oligarchie – elle-même en proie à la compétition ostentatoire – sert d’exemple à toute la société. »

Et plus loin :

« On voit ici que la question de l’inégalité est centrale : les classes moyennes n’accepteront pas d’aller dans la direction d’une moindre consommation matérielle si perdure la situation actuelle d’inégalité, si le changement nécessaire n’est pas équitablement adopté. »

Oublier cette cause première, la faute des politiques

=> A droite, en faisant du libéralisme, on va accroître ces inégalités.

=> A la Gauche de la Gauche, en faisant du déficit public, on ne traite que la conséquence : la diminution de la croissance sans traiter la cause (les inégalités)

=> Les réformes à la mode Hollande consiste à corriger les conséquences en limitant au maximum les effets sur les plus pauvres. C’est donc bien une politique de Gauche dans le sens où on fait tout pour épargner les plus pauvres et les classes moyennes. Mais, on ne traite pas la cause.

=> Mélenchon a raison sur le constat. Mais les inégalités étant mondiales, résoudre le problème seulement en France ne résoudrait en fait pas grand chose.

=> L’écologie doit être punitive pour changer notre manière de produire. Mais la taxe carbone ne peut pas être acceptée par les classes populaires, si les inégalités perdurent à ce niveau.

=> l’appel à l’abstention aux élections européennes de certains groupuscules de Gauche (MRC) sont des conneries sans nom, car c’est bien au niveau européen que cette lutte contre les inégalités va se jouer.

=> Certains débats récents sont des non-sujets absolus (la taille des trains).

=> La taxe sur les transactions financières traite une cause : la trop forte instabilité des marchés financiers, mais pas la cause. C’est donc, presque, un non-sujet. En revanche, la fin du secret bancaire et la lutte contre la fraude fiscale sont essentielles : la fin du secret bancaire prévu pour 2016/2017 est une avancée considérable, qui a été permise avec le soutien des pressions américaines sur le Luxembourg, l’Autriche et la Suisse.

Différentes conclusions politiques

=> L’Europe est un échelon nécessaire de lutte contre les inégalités. L’Europe doit mettre en place une taxation sur le patrimoine, comme Piketty le préconise au niveau mondial. Si elle ne fait pas rapidement, alors l’Europe perdra sa raison d’être et les tentations du repli national s’accentueront. L’Europe sera de Gauche ou ne sera pas.

=> Faire une remise globale des dettes publiques européennes ou permettre un financement à coût réduit aurait un double avantage : donner des marges de manœuvres aux états, mais aussi et surtout réduire les actifs des plus riches. Les inégalités de patrimoine seraient réduites d’autant.

=> Mettre ce sujet dans la négociation sur le traité transatlantique : un accord de libre-échange contre la mise en place d’un impôt sur le capital aux Etats-Unis !

=> la taxation des épargnants les plus riches et des actionnaires en cas de faillite des banques est une très bonne chose. C’est ce qui est prévu dans le cadre de l’Union Bancaire, c’est une avancée récente de l’Union Européenne.

=> tous les électeurs qui se sont abstenus aux Elections Européennes pour de pseudo-raisons politiques sont des cons. Parce que c’est bien là que tout va se jouer. Ceux qui se sont abstenus parce que « c’est loin et que la politique, ça m’intéresse pas » sont aussi des cons d’ailleurs. 0ui, politiquement, je hais les abstentionnistes, quelqu’un de droite a tout mon respect, un électeur du FN a ses raisons que je ne partage pas, mais la seule raison de l’abstentionniste, c’est « je m’en fiche », « ils sont pareils ». Euh, si tu t’en fiches, comment tu peux savoir qu’ils sont pareils ?

=> L’augmentation de l’impôt sur le capital et/ou la mise en place d’un seuil sur le quotient familial sont bien des mesures du gouvernement qui s’attaquent à ces causes. Il faut aller au-delà.

=> Tant qu’on ne s’attaque pas aux causes :

1) Les politiques de l’offre en présence d’un déficit commercial important sont nécessaires
2) la baisse des déficits est indispensable, sinon on laisse encore plus de poids au plus riches dans leur possibilité de s’enrichir (via les intérêts payés sur la dette publique).

=> François Hollande applique donc la meilleure politique de Gauche possible pour quelqu’un qui ne s’attaque pas aux causes. Il doit maintenant traiter la cause première : la hausse des inégalités. Au boulot, François !

Sources :

http://www.monde-diplomatique.fr/mav/99/KEMPF/16157

http://think-tank.fnh.org/content/pour-une-approche-social-ecologique-ou-pourquoi-nos-inegalites-polluent-planete

http://piketty.pse.ens.fr/files/capital21c/media/Mediapart05092013.pdf

http://www.alternatives-economiques.fr/le-prix-de-l-inegalite_fr_art_1162_60152.html

http://www.amazon.fr/Le-prix-lin%C3%A9galit%C3%A9-Joseph-Stiglitz/dp/2918597996

http://alternatives-economiques.fr/blogs/chavagneux/2014/03/20/l%E2%80%99europe-en-passe-de-tuer-le-secret-bancaire-pourquoi-le-luxembourg-et-l%E2%80%99autriche-ont-leve-leur-veto/

Publicités

A propos Benoit Bloissere

Mon compte twitter : https://twitter.com/ben_economics
Cet article a été publié dans inégalité. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Les inégalités : cause de tous les maux ?

  1. PIERROT13 dit :

    Il est vrai que les EU d’Amérique ont fait pression sur la Luxembourg, la Suisse et l’Autriche mais l’exemple en matière de paradis (artificiel) fiscal vient aussi d’eux. Quand l’ex nous a fait tout son grand cirque sur la repeinture de la liste noire en rouge en 48 heures chrono, j’avais listé cette fameuse liste noire et le compte était bon. Sur les 40 cités 35 (ou 36) étaient sous tutelle EUA ou GB.
    La disparition des inégalités passe aussi par la lutte contre ces fameux paradis fiscaux.

  2. Alix dit :

    OUI mais la LEFFE, elle est où??

  3. Zap Pow dit :

    « Mélenchon a raison sur le constat. Mais les inégalités étant mondiales, résoudre le problème qu’en France ne résoudrait en fait pas grands choses. »

    Et vu qu’il est plus qu’improbable qu’il y ait jamais un consensus mondial ni même européen pour résoudre le problème, il ne sera jamais résolu.

    Au fait, il me semble qu’une partie de la gauche de la gauche prône un revenu maximum et une réforme fiscale (14 tranches, la dernière à 100 %) et qu’elle cherche bien à s’attaquer aux causes, non ?

  4. Ping : Partageons mon avis: Les inégalités, causes de tous les maux

  5. Skandal dit :

    Je rappelle que Stiglitz fut le type qui affirma avant 2008 qu’il était impossible que des boites comme Fannie Mae et Freddi Mac fassent faillite… Le type a du flair…

  6. Skandal dit :

    Dans le même genre, nous avons un autre prix nobel d’économie (ce qui relativise la « justesse » de cette distinction) : La croissance d’Internet ralentira de façon drastique [lorsqu’il] sera clair [que] la plupart des gens n’ont rien à se dire, écrivait l’économiste Paul Krugman en 1998. D’ici 2005 à peu près, il sera devenu évident que l’impact d’Internet sur l’économie n’aura pas été plus important que celui du fax… Dans dix ans, l’expression “économie de l’information” paraîtra stupide.

    Ce que disent les économistes, et particulièrement les prix nobel, est donc sujet à caution…

    Je rajouterai que les thèses de Piketty ont été depuis, largement critiquées.

  7. Ping : L’innovation est-elle destructrice ? | Economie, Europe et Leffe

  8. Ping : Les inégalités, causes de tous les maux | La Reprise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s