Evidemment qu’Hollande mène une politique des années 80 !

Selon un proche conseiller, François Hollande mènerait une politique des années 80. C’est assez comique que ça fasse du bruit médiatique. Tout simplement, parce que c’est absolument vrai et totalement évident.

Pourquoi évident ? Mais parce que la France a 30 ans de retard ! Retour en 1981. Suite à notre victoire et nos promesses de campagne, nous faisons la retraite à 60 ans sans augmenter d’un euro les cotisations et en oubliant que 30 ans plus tard, la génération baby boom deviendra la génération papy boom. Et bah, 30 ans plus tard, on doit corriger cette erreur avec une réforme des retraites qui passent pour être « de droite ». Et aujourd’hui, on doit, non seulement, corriger cette erreur, mais mettre en place ce qui aurait du être fait 30 ans auparavant : un financement pour la dépendance des personnes âgées. Et bah, vous savez quoi ? Cette réforme démarre. Et forcément, comme elle ne commence que maintenant, on va la critiquer en disant qu’elle ne va pas assez loin…

Et l’écotaxe et la taxe carbone, ça fait au moins 20 ans qu’on sait qu’on va se prendre le réchauffement climatique dans la tête. Et bah, vous savez quoi ? Le gouvernement s’en occupe…

Alors, on continue ? Le déficit public ?? Mais les amis, ça fait exactement 35 ans qu’on est en déficit public et qu’on sait qu’on ne reviendra jamais sur l’indépendance de la Banque Centrale : car c’est un LIGNE ROUGE ABSOLUE pour les allemands. Donc ça fait 35 ans qu’on sait que le déficit ne sera plus jamais financé par la Banque Centrale (sauf à sortir de l’Euro et à rentrer dans une guerre monétaire avec l’Espagne et l’Italie, mais ça c’est un choix que nous laisserons à d’autres). Ça fait donc 35 ans qu’on évite de réduire les déficits en se justifiant par un keynésianisme simpliste : « le déficit, c’est la relance ». Oui, bah, ça marche seulement un temps. Et puis, juste un peu de sérieux et de mesure : 50 milliards d’Euro ? La rigueur ? Mais, c’est en 3 ans et c’est une moindre hausse par rapport à l’augmentation naturelle. C’est d’ailleurs une des critiques de la Droite : ça ne va pas assez loin. Il fallait 120 milliards d’économie, nous disent-ils. En même temps, ils n’ont pas vraiment commencé quand ils étaient en responsabilité, alors c’est un peu facile de tout nous mettre sur le dos.

Et le coût du travail ? Et notre compétitivité ? Bon, là, les amis, faut-être sérieux. Je vais être gentil. On n’a pas 30 ans de retard, seulement 20 ans. Faire les 35h sans assumer de manière claire que cela signifiait une modération salariale forte, c’est un mensonge que nous payons économiquement aujourd’hui (et politiquement devant les ouvriers à qui on n’a jamais dit la vérité).

Et la réforme territoriale ? C’est quand même un gros LOL. J’ai discuté avec mon papy l’autre jour. Il m’a dit, en résumé : « on aurait du le faire en même temps que les lois de décentralisation au début des années 80 ». Hop, encore 30 ans de retard.

Et la réforme de la formation professionnelle ? ça fait au moins 20 ans qu’il y a des rapports sur le sujet pour dire que c’est n’importe quoi ! Hop, cette réforme est faite.

Et si vous ajoutez la correction des merdes que nous a laissé Sarkozy (formation supprimée des nouveaux enseignants, contrat aberrant avec la société éco-mouv, système Louvois pour la paie des militaires, règles aberrantes et incompréhensibles pour le travail du dimanche), vous comprenez qu’on soit obligé de faire des réformes et de se salir les mains. Attendez, ce cher Sarkozy et sa ligne Buissonnienne fachiste (*) n’ont même pas été capable de réformer le droit d’asile ! C’est à nous de la gérer ! On va encore passer pour des gens de « Droite ».

Alors, oui, en 5 ans, François Hollande va faire les réformes qui auraient du être faites depuis 1980. Et forcément, s’il fait 30 ans de réformes en 5 ans, il doit aussi se coltiner des réformes « de droite ». Et c’est tout à son honneur. Mais la réforme de la dépendance ? La retraite à 60 ans pour les carrières longues ? Une assurance complémentaire pour 4 millions de personnes ? Des tarifs sociaux pour l’énergie pour des millions de ménages ? Ce sont des réformes de droite ? Un décret pour encadrer les loyers ? La directive contre les abus des travailleurs détachés ? Des réformes de « Droite » ? Je ne suis pas certain…

Comment voulez-vous qu’un pays qui a 30 ans de retard dans ses réformes soit crédible pour aller à Bruxelles et taper du poing sur la table en disant « ça suffit, vous êtes les méchants et on est les gentils » !!

Une fois que la France aura rattrapé son retard, alors oui, nous serons crédibles et surtout, nous pourrons nous attaquer à un chantier autrement plus difficile : la transformation de notre modèle de développement pour sortir de ce système qui valorise la réussite et la surconsommation et qui donc pousse à la croissance sans fin des inégalités et de la dégradation de notre environnement.

« On fait une politique des années 1980. Une politique qui aurait pu marcher il y a trente ans. »

Devient en fait

« On fait une politique des années 1980. Une politique qu’on aurait du faire il y a trente ans. »

Alors maintenant les abstentionnistes râleurs : « VOS GUEULES ». Et je vous le dis, vous avez 30 ans de retard, vous êtes encore dans les années 80 quand vous pensiez qu’on pouvait s’endetter et s’endetter encore. Aujourd’hui, désolé, mais la fête est finie. Alors, quittez le Parti Socialiste et arrêtez de pourrir un parti qui essaie de devenir social-démocrate et, qui, commence, à regarder la réalité en face avec une très belle interview de Cambadélis dans le Monde.

Parmi les abstentionnistes, un seul a tout mon respect. C’est Pierre Alain Muet, car c’est le seul à avoir un vrai argument. Fallait-il vraiment baisser les cotisations pour les entreprises qui n’exportent pas ? C’est une vraie interrogation, à laquelle je me garderai bien de répondre à 23h30. Mais promis, je vais y réfléchir.

(*) : Oui, faire campagne sur la viande Hallal dans les cantines scolaires, c’est du Fascisme.

Sources : http://www.lemonde.fr/sante/article/2014/02/12/le-gouvernement-presente-sa-reforme-de-la-dependance_4365163_1651302.html

http://www.pierrealainmuet.fr/action-nationale/item/663-pourquoi-j-ai-d%C3%A9cid%C3%A9-de-m-abstenir

http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/04/29/cambadelis-aux-deputes-socialistes-calmons-nous_4408843_823448.html

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/l-elysee-reconnait-mener-une-politique-des-annees-1980_1534159.html

 

Publicités

A propos Benoit Bloissere

Mon compte twitter : https://twitter.com/ben_economics
Cet article, publié dans Economie, Gauche, politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Evidemment qu’Hollande mène une politique des années 80 !

  1. tebruc dit :

    Merci pour ce billet. et merci pour les liens.
    Quant à l’anecdote, daté de 2013, raconté par Pierre Larouturrou, et très obligeamment rapporté par l’Express et relayé par le Figaro, elle me parait invraisemblable quant au passé de Emmanuel Macron, ex associé chez Rotschild, toujours considéré comme socialiste tendance libéral, partisan de la réduction des dépenses . Sa nomination avait même été reproché à F Hollande, en raison de ses positions. Comment quelqu’un comme lui, à deux pas de l’homme qu’il conseille, présumé être le père du Pacte de responsabilité, ayant fait enrager Ayrault et Moscovici, déclaré « l’homme à abattre par Michel Sapin » (dixit le Point) pour le virage trop libéral, pourrait avaliser une politique contraire à tout ce qu’il a prôné?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s