Pourquoi les verts haussent le ton ?

Les verts ont donc appelé à manifester contre un projet du premier ministre ! C’est politiquement d’une charge rare pour un parti au gouvernement.

Quelles peuvent être les explications à ce choix stratégique ?

Elles sont triples. La première est la proximité d’élections où les verts partent seuls et seront en concurrence directe avec le PS. Le fort score d’Europe Ecologie les Verts s’étaient faits au détriment du PS lors des élections européennes de 2009.

La deuxième raison est toujours liée au calendrier. La loi majeure portée par la plus importante ministre écologiste a été définitivement adoptée la semaine dernière. Il s’agit de la loi Alur sur le logement. Il n’y a donc pas d’enjeux à court terme pour les verts pour gagner des arbitrages gouvernementaux. La loi sur l’aide au développement porté par le très bon ministre Pascal Canfin semble le cadet des soucis de Cécile Duflot. Il est possible que les écologistes aient l’impression de ne pas poser sur loi sur la transition écologiste. Dans ce cas, pourquoi rester au gouvernement ?

Le troisième argument est lié à la ligne politique assumée de François Hollande. Il semblerait que l’hypothèse d’un remaniement revienne en force. Cette fois, il s’agit d’une possibilité davantage crédible. En effet, il ne s’agit plus remplacer Jean-Marc Ayrault, donc une stratégie défensive. Mais il s’agit de marquer politiquement le coup de l’accélération sociale-démocrate. Faire voter le pacte de responsabilité en vote bloqué devant le parlement avec un nouveau premier ministre est une vraie stratégie offensive.
L’une des hypothèses qui vient de ressortir est celle de l’ancien directeur de l’OMC : Pascal Lamy. Il aurait posé comme conditions de ne pas avoir les verts dans son gouvernement. Anticipant d’être exclu du gouvernement, les écologistes se disent que ça serait plus intelligent de faire semblant que c’est en raison de leur exigence trop forte : hop, on garde les mains propres en cas d’échec du gouvernement.

Donc les verts s’énervent tout simplement, parce qu’ils savent qu’ils ne survivront au prochain remaniement ? Et ce ne serait pas eux qui vont le décider, mais François Hollande qui finalement n’a jamais voulu du programme commun entre les verts et le PS. Pour mémoire, ce dernier avait été signé par Martine Aubry.

Sources : http://www.atlantico.fr/decryptage/rumeurs-remaniements-pascal-lamy-pose-conditions-pour-aller-bercy-991528.html, http://www.lemonde.fr/a-la-une/article/2014/02/22/ecologie-le-temps-des-demi-mesures-est-revolu_4371525_3208.html

 

Publicités

A propos Benoit Bloissere

Mon compte twitter : https://twitter.com/ben_economics
Cet article a été publié dans ecologie, politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s