Le paradoxe Hollandais

Reprenons l’année 2013 en oubliant les zig-zags, les couacs et les allers-retours. Si l’on regarde ce qui a été fait, voté et décidé, on voit que 2013 fut une mauvaise année pour François Hollande, mais une bonne année pour la France. Attention, on raisonne ici du point de vue des réformes accomplies et non de l’évolution des courbes (chômages).

Plus d’un milliard d’euros d’avance de trésorerie ont été versées au PME au titre du crédit impôt compétitivité et emploi. Ce crédit d’impôt sera pleinement opérationnel début 2014.

Une réforme des retraites soumet à l’impôt sur le revenu les avantages liés aux faits d’avoir eu 3 enfants. Petit rappel au passage : l’impôt sur le revenu est un impôt progressif. Un compte pénibilité est créé pour permettre aux ouvriers avec des métiers difficiles de partir plus tôt en retraite. L’allongement de la durée de cotisation va compenser la stabilisation de la population active et l’augmentation de l’espérance de vie. Évidemment, la contrepartie sera une baisse des pensions à durée de travail équivalente. Mais souhaite-t’on que la solution de droite soit privilégiée avec le recul de l’âge légal à 65 ans ?

Un compromis sur la réforme professionnelle va réorienter des fonds vers les chômeurs et vers les formations les plus utiles à l’économie à court et moyen terme. Juste une question en passant, ça fait combien de temps qu’on en parle de réformer la formation professionnelle ? Qui le fait ?

Fin 2013, le chômage ne progresse quasiment plus. La croissance est « poussive », mais est là.

La France a obtenue jusqu’en 2015 pour descendre sous les 3 % de déficit public. Le déficit structurel (hors impact conjoncturel) se réduit de plus d’un point en 2013.

Le marché des lunettes sera partiellement libéralisé, ce qui permettrait de réduire leur prix.

La class action a été votée. Juste une question en passant, ça fait combien de temps qu’on parle de mettre en place des class actions ? Qui le fait ?

Une garantie gérée par l’Etat permettra pour une partie des locations de ne plus exiger de garants. Des ordonnances dans le domaine du logement vont accélérer le délai entre le dépôt du permis de construire et le démarrage des travaux.

En septembre 2013, c’est la formation des enseignants qui est rénovée. A partir de septembre 2014, le nombre de formations en licence sera fortement réduit, ce qui permettra des gains en lisibilité, une spécialisation plus tardive et donc davantage de possibilité de réorientation pour les étudiants.

Le 1er janvier, un numéro de matricule fera son apparition sur l’uniforme des policiers. Il avait disparu en 1984. On peut dorénavant signaler un comportement suspect lors d’un contrôle de police via internet.

La fin des mains courantes (la police écoute gentiment, mais n’enregistre pas de plaintes) a été annoncée pour les violences conjugales.

Une expérimentation permet à des CAF de se substituer aux mauvais payeurs en cas d’impayés d’une pension alimentaire.

Le nombre de morts continue de diminuer en France. La vitesse sera limitée à 70 km/h sur le périphérique parisien en janvier 2014.

Un accord sur l’union bancaire a été trouvé : on acte le principe que les actionnaires et les créanciers des banques seront les premiers à payer en cas de faillite. L’union bancaire acte une solidarité européenne au sein du système bancaire. A horizon 2025, les banques allemandes paieront pour les banques espagnoles. En revanche, les contribuables allemands ne paieront pas pour une faillite d’une banque portugaise.

Un accord sur les travailleurs détachés met en place la responsabilité du donneur d’ordre et donne aux états-membres la possibilité de mettre en place les contrôles qu’ils souhaitent.

Sans aucun doute, ce fut une mauvaise année pour François Hollande. L’affaire Léonarda est l’exemple type du compromis aberrant, l’écotaxe est suspendue, les couacs sont nombreux, le discours sur le ras-le-bol fiscal a été maladroit, certaines réformes ne se sont pas faites en raison des oppositions diverses et variées. tout cela est vrai. Oui, Hollande ne « fait » toujours pas chef d’Etat. Mais, pour la France, qui peut prétendre que cela n’avance pas dans le bon sens ?

Sources (non exhaustives) : http://lentreprise.lexpress.fr/formation/formation-professionnelle-l-accord-en-7-points-cles_44839.html, http://www.atlantico.fr/pepites/reforme-retraites-ump-propose-repousser-age-legal-depart-65-ans-857420.htmlhttp://www.lemonde.fr/societe/article/2013/12/28/malgre-une-mortalite-routiere-en-baisse-la-france-reste-loin-des-objectifs_4340975_3224.html, http://www.lefigaro.fr/automobile/2013/12/16/30002-20131216ARTFIG00389-peripherique-parisien-70-kmheure-au-lieu-80-des-janvier-2014.php, http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/pid28929/formations-aux-metiers-de-l-enseignement.html, http://www.liberation.fr/societe/2013/12/16/moins-de-licences-pour-une-maitrise-du-cursus_967011

Publicités

A propos Benoit Bloissere

Mon compte twitter : https://twitter.com/ben_economics
Cet article, publié dans Economie, Europe, politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Le paradoxe Hollandais

  1. Nicolas dit :

    Putain ! Un billet ! (Je te lis plus tard).

  2. Nicolas dit :

    Pour les lunettes, c’est les glass action ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s