Un gouvernement révolutionnaire, mais lent…

Sarkozy a bien raison d’en appeler à la lutte contre le socialisme dans son récent statut Facebook. En effet, malgré les critiques en « molesse » dont le gouvernement fait l’objet, les décisions prises depuis la victoire aux législatives sont bien des Révolutions !

Le numéro de matricule visible pour les policiers dès l’automne 2013. Ce matricule a été abandonné en 1984. C’est donc bien une Révolution.

Le non-cumul des mandats s’appliquera en 2017. Cette mesure est une Révolution dans un système politique de barons locaux, alors que cette mesure n’avait pas été votée sous Jospin.
Mais Thevenoud et Balkany sont toujours députés…

Le mariage ouvert aux couples de même sexe ? Encore une Révolution dans un pays où l’homosexualité était un crime en 1980.

En mai 2014, l’Union bancaire est une mesure de régulation de la finance, elle va être mis en place. C’est une Révolution après 40 années de dérégulation financière. C’est une Révolution européenne, car c’est le premier transfert de souveraineté depuis la création de l’Euro.
Certes, mais la taxe sur les transactions financières n’avancent que très lentement…

Les loyers seront encadrés, les agences immobilières régulées. C’est une Révolution dans un pays qui a privilégié la rente et l’accession à la propriété au lieu de se battre pour un logement pour tous.
D’un encadrement général, on est passé à une expérimentation dans quelques villes, qui ne sera pas opérationnelle avant le premier trimestre 2015.

Une orientation progressive en licence, des places en IUT et en STS pour les bacheliers professionnels et techniques, une convention obligatoire entre les classes préparatoires et les universités : oui, c’est une Révolution pour un pays qui a toujours favorisé les grandes écoles au détriment des universités.

Un accord sur le marché du travail va permettre l’accès à une complémentaire santé pour 4 millions de salariés : c’est une Révolution pour eux.

Cet accord va aussi simplifier la négociation, par l’accord majoritaire, dans les entreprises en mutation, pour leur permettre de changer dans un monde en mouvement. C’est une Révolution.

Le gouvernement annonce qu’il va dorénavant favoriser le transport du quotidien, celui des périurbains, celui des déplacements domicile/travail, au lieu de tout miser sur le TGV. C’est une révolution pour la France qui a sacrifié ses TER et RER pour investir dans le TGV pendant 30 ans.
Malgré de nombreux rapports supplémentaires, les plans de TGV n’ont toujours pas été abandonnés.

Ce gouvernement assume politiquement et publiquement des décisions inéluctables et difficiles. La hausse du prix de l’électricité fait partie de ces évolutions, afin de financer le nucléaire (démantèlement et investissement de sécurité). C’est une Révolution en termes de courage politique, mais aussi une Révolution environnementale, car on arrête avec l’illusion du « le nucléaire, c’est pas cher ». Une telle augmentation, annoncée, permet à chacun d’anticiper les coûts et de faire, s’il le peut, les investissements nécessaires pour économiser l’énergie.
En 2014, on continue de remettre en cause les hausses pourtant actés par la loi. Cette révolution n’existe pas.

Dans le même temps, certes avec retard, le nombre de bénéficiaires de Tarif de première nécessité sera multiplié par 3, voire 4. Ce tarif, qui permet une économie de près de 100 euros, bénéficiera à près de 8 millions de personnes. C’est une Révolution, pour limiter les dépenses contraintes pour les plus pauvres.
Fin 2014, 2,5 millions de foyers bénéficient de ce tarif, contre 4 millions prévus.

http://www.lepopulaire.fr/limousin/actualite/2014/11/14/electricite-en-limousin-27-102-foyers-beneficient-du-tarif-premiere-necessite_11218530.html
http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/les-tarifs-sociaux-de-l-energie-elargis-a-400-000-foyers_1383876.html

Alors, suis-je satisfait de ce gouvernement ? non, car j’aimerais qu’il aille plus vite, plus loin, en particulier sur l’Europe, l’environnement, les inégalités et la régulation de la finance. Je souhaiterais tant qu’il vire des incompétents, qu’il n’ait pas fait l’erreur de nommer Cahuzac. J’aimerais tant qu’il s’attèle à des sujets, jusque là peu abordés, tels qu’une nouvelle réduction du temps de travail, la Responsabilité sociale des entreprises, le fonctionnement de la justice ou le vivre-ensemble… La politique industrielle devra également être approfondie. En effet, un crédit d’impôt et la menace de nationalisation d’un site ne suffisent pas à faire une politique industrielle cohérente de long terme.

Mais ai-je confiance en ce gouvernement pour faire autant que possible en fonction des contraintes ? Oui, définitivement et totalement oui.

Les Révolutions de ce gouvernement seront complétées au fur et à mesure.

Publicités

A propos Benoit Bloissere

Mon compte twitter : https://twitter.com/ben_economics
Cet article, publié dans Gauche, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s